Alejandro Cartagena

né en 1977 en République dominicaine
Vit et travaille au Mexique

Le projet en cinq parties Suburbia Mexicana donne un coup de projecteur sur la relation entre les centres urbains du Mexique et les périphéries construites tout autour de manière anarchique. Le projet étudie comment la croissance urbaine explosive a modifié le paysage, et l'impact de cette croissance sur la vie des résidents. Dans Fragmented cities, le photographe Alejandro Cartagena se fait le témoin de la construction en série de centaines de milliers de logements sociaux dans la banlieue de la ville de Monterrey, dans l'Etat de Nuevo Leon, au nord du Mexique. À l’issue de la construction de ces nouvelles banlieues, Cartagena est retourné dans certains complexes de logements, et y a découvert les nombreux revers auxquels font face les nouveaux résidents. Par exemple, l'impact écologique résultant de ces développements et la disparité croissante entre la ville urbanisée et prospère et ces nouvelles banlieues parcellaires. Cartagena illustre également la relation complexe entre modèles d'urbanisation riches et pauvres dans sa série Carpoolers. Nous y voyons des travailleurs entassés sur un pick-up, qui quittent leur banlieue pour se rendre à San Pedro Garza Garcia, l'une des communes les plus riches d’Amérique latine. Ils y construiront des villas, creuseront des piscines, et égaliseront des allées privées. Dépouillés de leur individualité par l'approche froide de Cartagena, et en raison d’un quasi mimétisme avec les outils transportés à bord du camion, ces hommes sont pratiquement interchangeables. Cartagena utilise délibérément cette technique afin de mettre en évidence l'invisibilité de la classe ouvrière dans une société de plus en plus axée sur la richesse matérielle, et gouvernée par des dirigeants qui changent le pays de plus en plus, sans aucune vision réellement définie. Selon Cartagena, le Mexique est ainsi devenu ‘un lieu de vie chaotique, que ce soit en ville ou dans les banlieues’. L'objectif de Cartagena en tant que photographe n’est pas de condamner nos ambitions domestiques, mais de pointer du doigt la lutte inévitable à laquelle nous sommes confrontés lorsque nous voulons suivre les idéaux d'un système capitaliste, tout en s'efforçant de rendre les villes plus équitables pour y vivre.

© Alejandro Cartagena