Livia Corona Benjamin

née en 1975
Vit et travaille aux États-Unis et au Mexique

Dans sa série de photos Two Million Homes for Mexico, Livia Corona Benjamin analyse le développement de logements pour personnes à faible revenu au Mexique. Au cours de la dernière décennie, environ 7 millions de maisons identiques ont été construites dans des zones rurales éloignées. Ces sites ont un aspect étrange, que ce soit au niveau du sol ou vu des airs, voire même en image satellite. Ce ne sont pas les typiques quartiers de maisons de rêve, mais une grille sans fin d’interventions écologiques et sociales, à une échelle et avec des conséquences difficiles à évaluer. Dans ces quartiers, composés d'interminables rangées de maisons identiques (de 1 000 à 120 000) offrant une superficie de 30 à 34 mètres carrés, l'urbanisation est réduite à la pure et simple construction de logements. Il n'y a pratiquement pas d'équipements publics du type écoles, parcs, ou moyens de transport, et seulement quelques rares bâtiments commerciaux tels que banques ou supermarchés. Néanmoins, la demande pour de telles habitations ne cesse de croître de façon exponentielle, et les promoteurs immobiliers continuent d’implanter leurs maisons à un rythme toujours croissant. À travers la photographie, le film et les interviews, Livia Corona Benjamin explore le fossé qui sépare les promesses et la réalisation des rêves des résidents. Via la documentation des différents développements dans le pays, Livia Corona Benjamin tente de mettre en images la redéfinition de la vie provinciale du Mexique et la transformation soudaine du paysage mexicain, d’un point de vue environnemental et social. Ces développements urbains représentent une évolution spectaculaire de la façon dont nous vivons dans ce monde. Dans son travail, elle souhaite illustrer leur impact sur l'expérience de chaque individu : Que se passe-t-il exactement dans ces deux millions de foyers ? Comment évoluent-ils avec le temps ? Quelles perspectives d’avenir ces quartiers offrent-ils aux nombreux jeunes qui y vivent ?

Living Room to Bedroom Conversion. Merida, Mexico. Livia Corona 2011