Mauricio Palos

né en 1981 au Mexique
Vit et travaille au Mexique et aux États-Unis

Avec son projet La Ley del Monte (la loi de la montagne), initié en XXX et de pleine actualité, le photographe Mauricio Palos montre la vie quotidienne compliquée dans les zones terrorisées par le commerce de la drogue. En visitant les zones et régions historiquement chargées qui construisent aujourd'hui leur propre histoire, Palos veut présenter tous les aspects ayant conduit à ce qu’on appelle la 'war on drugs', la guerre contre les drogues. Son périple a débuté dans l'Etat de Michoacan, où ont émergé un nombre croissant de groupes paramilitaires constitués de civils armés voulant défendre leur pays contre les organisations criminelles de la drogue. Cette évolution a incité Palos à explorer plus avant le monde rural, où les conflits et traumatismes agraires font revivre les fantômes du colonialisme. Mais cela l’a également conduit à Mexico et dans des zones réputées comme plus sûres, telles que la péninsule du Yucatan, où la violence est considérée comme un ‘spectacle-loin-de-chez-moi’. Ce projet est né de l'idée de la violence, mais s’est développé en une étude ethnographique du Mexique contemporain. Chaque cliché de cette série peut donc être considéré comme un microcosme accessible du problème plus vaste, plus insaisissable de la ‘violence’ causée par le commerce de la drogue : les éleveurs de bétail qui demandent une milice locale pour assurer leur sécurité, les dizaines de milliers de jeunes du mouvement #YoSoy132 qui expriment leur mécontentement envers l'élection présidentielle contestée, un cortège de mariage qui passe dans les rues violentes de Ayutla de los Libres à Guerrero...

© Mauricio Palos