Olivo Barbieri

né en 1954 en  Italie
Vit et travaille en Italie

Pour sa série de photos Site Specific, initiée en 2003 et toujours en cours, Olivo Barbieri a photographié plus de quarante villes du monde depuis un hélicoptère volant à basse altitude. Dès le début, Barbieri savait qu'il ne voulait pas apporter une vision objective de métropoles, mais aborder la photographie d'une manière différente. Fasciné par l’image des villes du vingt-et-unième siècle en tant qu’‘installation spécifique au site’ (temporaire, malléable et en constante évolution), il souhaitait  réaliser un rendu photographique des changements radicaux de la forme typique d'une ville. Pour certains clichés, il a utilisé une technique spéciale, celle de la focalisation sélective (seuls quelques éléments sont exposés, le reste de la scène reste volontairement flou), ce qui conduit à une nouvelle façon de percevoir. Dans ses photographies, la ville ressemble plus à une maquette qu’à un site véritable. Ses clichés de la ville de Mexico comprennent des sites architecturaux comme les Torres de Satélite, la UNAM Central Library et le réseau routier moderne. On trouve aussi dans la série quelques photos de la Torre Latinoamericana (premier gratte-ciel du monde construit dans une zone sismique très active), prises à partir de plusieurs points de vues successifs. Il en résulte une série d'images fixes qui ressemblent à des saisies d’écran tirées d'un film. Bien que les images de Barbieri soient surprenantes et fascinantes pour le public, une question cruciale est posée comme un fil rouge tout au long de la série. Outre l'aspect ludique et l'humour visuel, ses photographies expriment une certaine tristesse, et donnent un aperçu des forces impersonnelles et parfois contraignantes qui touchent de plus en plus la vie des habitants des villes. Quoi qu'il en soit, les clichés de Barbieri créent une image unique et surprenante : une combinaison des aspects cachés de la ville avec la frontière sans cesse changeante entre l’objet réel et sa perception ou représentation.

© Olivo Barbieri